artisanat et thé : 7 ustensiles traditionnels pour se réchauffer !

novembre 23, 2018

artisanat et thé : 7 ustensiles traditionnels pour se réchauffer !

Le froid commence enfin à s'installer. Et avec le froid arrive le besoin urgent de se lover chez soi, au chaud, avec une bonne tasse de thé pour se revigorer !
Vous êtes amateur de Matcha ? Ou Sencha peut-être ? Saviez-vous que le thé au Japon est une véritable institution et qu'autour de ce breuvage orbite pleins d'objets artisanaux ? Aujourd'hui, je vais vous faire découvrir plusieurs objets que les Japonais utilisent pour savourer une bonne tasse de thé !

 

Yunomi : la tasse classique

Yunomi tasse japonaise

Je commence par le plus évident ! La forme de tasse la plus largement utilisée au Japon est le Yunomi (湯飲み), pour boire le thé sous sa forme de feuilles séchées (et non pas en poudre comme le Matcha). Comme beaucoup d'entre vous l'auront déjà vu dans les restaurants au court d'un voyage au Japon, cette tasse n'est pourvue d'aucune anse. Bien sûr, la fameuse tasse pourvue d'une petite anse comme nous avons chez nous existe bel et bien au Japon. Mais elle est plus volontiers utilisée pour les cafés. Il faut savoir qu'au Japon, on ne sert pas le thé aussi chaud que par chez nous. D'où le fait qu'une anse n'est absolument pas nécessaire. Comme tous les ustensiles en céramique, le Yunomi se décline en une multitude de styles.

Chawan : le bol à thé

Bol à thé japonais

Contrairement à la tasse citée plus haut, ce récipient là sert pour le Matcha. Il faut savoir qu'originairement, le Chawan (茶碗) était un bol à riz qui a été détourné de son usage. Le Chawan est un des objets au cœur de la cérémonie du thé. Je dirais même le plus important car il est le réceptacle du thé consciencieusement préparé par le maître. Le bol à thé est une céramique des plus fascinantes pour les passionnés d'esthétique traditionnelle japonaise. Pour la simple raison qu'il est en quelque sorte la "toile" sur laquelle les céramistes cultivent une esthétique propre au bouddhisme Zen. Les "Chajin" (茶人), pratiquant de la cérémonie du thé, possèdent tous au moins un bol à thé qu'ils chérissent comme un trésor.  

Kyûsu : la théière et ses différentes formes

Théière japonaise

Autre objet évident qui arrive dans notre tête quand on parle de thé ? La théière bien sûr ! Au Japon, il existe 4 formes de théières différentes définie selon la  disposition de la anse. Il y a donc celle que nous connaissons avec la anse en arrière. Celle avec la anse placée au dessus, que beaucoup d'entre vous connaissent à travers notamment les Kyûsu (急須) en fonte.
Ensuite, celles avec une anse sur le côté. C'est personnellement ma favorite (Oui, oui, la théière de style Bizen ci-dessus est à moi) ! Un manche formé directement par les mains du céramiste se lève sur le côté tel un compagnon qui vous tend le bras.
Le manche épousant agréablement la paume de votre main, votre pouce peut retenir sans soucis le couvercle tandis que vous vous versez un bon thé chaud.
Mais il y a un quatrième que je n'ai pas encore cité, le Hôbin (宝瓶). Ces théières là n'ont absolument pas de anse.
Conçue uniquement pour les Sencha de luxe, tels que le Gyokurô, elle permet de moduler la température plus aisément.
Les thés Sencha de luxe se servant à une température plus basse, pas de risque de se brûler.   

Chasen : le fouet à thé

Fouet à thé japonais bambou

 Avec la popularité, le Chasen commence également à se faire plus connaître. C'est grâce à ce petit fouet que l'on peut battre le matcha pour le faire légèrement mousser avant de le boire. Ce petit objet est d'une finesse incroyable dans ses branches taillées à la main. Avec une patience exemplaire, l'artisan taille chaque branche et imprime une incurvation à chacune d'entre elles. Le fouet à thé Chasen est le meilleur exemple d'un objet combinant simplicité et raffinement.

Kashiki : le plateau à patisserie

Plateau en bois tourné japonais

Qui dit Matcha dit... Wagashi ! En effet, le Matcha est toujours apprécié dans la cérémonie d thé avec une pâtisserie de saison. Le contraste entre le sucré du gâteau et l'amertume du Matcha permet de déguster chaque gorgée avec un palais renouvelé ! Et c'est pourquoi, comme rien n'est laissé au hasard dans la cérémonie du thé et que chaque détail compte, le maître de thé sélectionne avec soin un plateau qui mettra en valeur le Wagashi. Dans l'illustration ici présente, ce sont de magnifiques plateaux fait-mains par Shibata Tamaki !

Chashaku : la cuillère à thé

Cuillère à thé japonais

Spatule ou Cuillère ? Il faut dire que la simplicité de sa forme intrigue. Le Maître de thé sait prendre, à l'aide du Chashaku (茶杓), la dose juste en Matcha. Cette poudre de thé vert étant si précieuse, il était normal d'utiliser un ustensile qui sache puiser avec économie. De même que pour le Chasen, le Chashaku est un trésor de simplicité raffiné. Voyez comment le nœud du bambou exprime la nature de la matière tout en répartissant élégamment les proportions de l'objet ! Avec le Chasen, le Chashaku est un des ustensiles les plus précieux pour le Chajin.

Chadzutsu : boîte à thé

Boîte à thé japonais

Comment conserver et stocker la précieuse poudre de matcha ? Le Chajin confirmé utilise le Chadzutsu (茶筒), le Chaire (茶入れ) ou encore le Natsume (棗). La distinction se fait selon les usages. Pour le Chajin puriste, le Chadzutsu est plus fait pour contenir du Sencha. Le Natsume en laque sera plus adapté à un matcha plus léger comme le Usucha (薄茶).
Tandis que le Chaire en céramique sera plus utilisé pour conserver le Matcha plus corsé et opaque appelé Koicha (濃茶). Le couvercle de ces deux derniers type de boîte à thé n'étant pas tout à fait fermement fixé, le Chajin s'assure de le transporter dans un sachet en tissu à cet effet. Ce petit sac est souvent fabriqué dans un tissu richement décoré qui contraste avec le Chaire ou le Natsume. Car ces deux petits contenants sont aussi souvent épurés et simples dans leur esthétique.
Pour ce qui est du Chadzutsu, il est au contrairement très pratique car son couvercle est plus fermement fixé et assure une bonne conservation des feuilles séchées. Les plus connus et courant sont en métal recouverts de papier Washi, ou tout simplement en cuivre nu. Mais il existe des versions en écorce de cerisiers ou dans d'autres bois.

Et vous ? Quel est votre ustensile préféré ? N'hésitez pas à nous contacter si certains de ces objets vous intéresse !





Voir l'article entier

Artisanat japonais et bonheur : la beauté dans le quotidien
Artisanat japonais et bonheur : la beauté dans le quotidien

novembre 02, 2018

J'ai personnellement toujours eu une passion des belles choses, des beaux objets. C'est aussi simple que ça, les objets artisanaux japonais m'apaise.
J'aimerais donc m'attarder sur le sujet des objets et les effets qu'ils ont sur nous, pour vous démontrer en trois points pourquoi les objets artisanaux japonais contribuent à votre bonheur quotidien.

Voir l'article entier

Salon du saké : les Français à la rencontre du Shôchû
Salon du saké : les Français à la rencontre du Shôchû

octobre 12, 2018

Le Salon du Saké de 2018 est derrière nous, et beaucoup de Français se sont pressés dans l'espace du New Cap Event Center à Paris pour découvrir le monde des alcools japonais.
Pour ma part, j'ai eut l'honneur de faire découvrir à tous les gourmets et curieux non pas un saké, mais bel et bien un Shôchû au sésame !
Ceci dit, ce breuvage est si particulier qu'il peut être difficile pour les Français d'imaginer comment l'adopter. Je m'en vais vous expliquer, à partir de ma propre expérience de cette boisson et des retours des visiteurs du salon, pourquoi le Shôchû a encore bien du chemin à faire avant de se retrouver dans les verres des Français.

Voir l'article entier

Rencontre avec Joranne Bagoule : passionnée du Japon et de ses objets !
Rencontre avec Joranne Bagoule : passionnée du Japon et de ses objets !

septembre 28, 2018

Joranne Bagoule : illustratrice, blogueuse, baroudeuse et amoureuse du Japon !
Pour tout ceux d'entre vous qui aiment découvrir la culture japonaise et les nombreux objets qui tournent autour, je suis sûr que vous avez déjà entendu parler d'elle ! Et si ce n'est pas le cas, raison de plus pour la découvrir !

Voir l'article entier