Rencontre avec les artisans du Kyushu - Entretien avec Eiichiro Morinaga

juin 23, 2017

porcelainier Eiichiro

Nous avons cette fois-ci rendu visite à Eiichiro Morinaga, un de nos artisan-partenaire, directement à son atelier. Cela faisait en effet longtemps que nous n’avions pas discuté ensemble. Et franchement, son profil est assez hors-norme. Parmi nos partenaires, il est de loin l’artisan le plus « artiste » de la bande. Il propose de magnifiques porcelaines dont le design peut être modern et sculptural, mais laisse entrevoir dans son style et ses motifs une sensibilité toute japonaise. Egalement chansonnier et guitariste, cet artisan à multiple talents a une personnalité aussi riche et complexe que ses œuvres. Nous vous proposons de jeter un coup d’œil à sa présentation ici !
Etant l’un des premiers artisans que Takeshi avait rencontré (je n’avais pas encore rejoins le projet à ce moment-là), il fallait que je le rencontre et que l’on discute en face à face. C’est pourquoi nous lui avons dédié cette interview. Son atelier, « La maison des oiseaux » (鳥の家/Tori no Ie), est situé dans un quartier résidentiel très calme, à Kasuga. Mais ne vous fiez pas à cette atmosphère tranquille, car le quartier subit malheureusement le passage fréquent des avions (que vous entendrez sûrement durant la vidéo). J’ai aussi été surpris par le fourneau installé à l’intérieur même de l’atelier. Ce genre de petit fourneau est assez courant de nos jours, mais il est en général présent dans des espaces plus vastes voir même parfois à l’extérieur. Vu la taille de l’atelier d’Eiichiro, j’avais déjà chaud pour lui ! Idéal en hiver, d’accord, mais infernal en été !
Sur ce, je vous laisse avec cette vidéo. A très vite pour de nouvelles aventures dans le Kyushu !




Voir l'article entier

sudare japonais
Shikada Sudare, de la barrière spirituelle aux rideaux modernes

février 02, 2018

Au Japon, la meilleure manière de rencontrer plus d’artisans… est de passer par d’autres artisans ! 
Dans ce pays où le réseau est d’une importance cruciale, beaucoup de professionnels de l’artisanat se connaissent de près ou de loin. 

Voir l'article entier

shibata couverture
A la découverte du Magemono !

juillet 28, 2017

Je n’étais d’ailleurs pas au bout de mes surprises lorsqu’en me retournant vers l’entrée je vis un Shimenawa : une corde segmentée de tresses de papiers servant à délimiter les zones sacrées. On trouve d’habitude ces cordes à l’entrée des sanctuaires Shintô, ou bien ceinturant les arbres pluri-centenaires. En demandant à Shibata-san le pourquoi de la présence de cette corde, elle m’expliqua que sa famille faisait partie des charpentiers ayant construit le sanctuaire Hakozaki-gu !

Voir l'article entier

atelier teinture Yamamura
À la recherche des artisans perdus : Kurume-gasuri (épisode 2)

juillet 07, 2017

Takeshi et moi étions loin d’être au bout de nos surprises à Kurume. Comme vous aviez pu le lire dans notre précédent article, nous étions séduits par le potentiel du Kurume-gasuri ! Ce tissu local a en effet une grande variété de motifs, figuratifs comme abstraits, d’un style certes traditionnel mais tout de même intemporel. 

Voir l'article entier