L'artisanat japonais dans nos cuisines : 5 objets à adopter chez nous !

novembre 16, 2018

L'artisanat japonais dans nos cuisines : 5 objets à adopter chez nous !

Quand on parle d'artisanat japonais tournant autour de la cuisine, on a vite tendance à s'imaginer les innombrables vaisselles, les couteaux de cuisines, les baguettes, et bien d'autres objets courants.
Mais j'aimerai vous parler d'autres objets du quotidien qui, cette fois-ci, s'éloignent un peu plus de la table pour rejoindre l'évier et les fourneaux ! D'une simplicité élégante mais aussi très utiles, laissez-moi plutôt vous présenter 5 objets japonais que vous pourrez adopter dans votre cuisine. 

Tawashi : l'éponge traditionnelle et écolo !

Tawashi éponge japonaise

Nos lecteurs et lectrices assidus l'auront déjà rencontré dans un de nos articles. Cette éponge est à vrai dire plus proche de la brosse qu'autre chose. Confectionnée à partir de fibres de palmier, elle est robuste et 100% naturelle. En plus d'être une bonne alternative aux éponges à base d'hydrocarbure, il en existe de plusieurs formes différentes, et peuvent donc être aussi pratiques qu'esthétiques.

Takezaru et Takekago : assiettes et paniers en bambous pour tous les usages !

Takezaru assiette bambou japonais

Le bambou, cette matière miraculeuse ! Entre les bonnes mains, son écorce se ploie, se tresse et forme une multitude de paniers, luminaires, et autres objets du quotidien. Les Japonais d'antan avaient toujours à la maison un assortiment de "Zaru".
Il s'agit d'un récipient très légèrement incurvé, semblable à une assiette, qui peut s'avérer très utile ! Tout d'abord comme passoire, mais aussi comme assiette à nouilles (pour que l'eau de cuisson finisse mieux de s'écouler), ou encore comme étendoir pour faire sécher différents produits au soleil. Les Takekago sont les équivalent en forme de panier.
Pratique aussi dans ce cas pour laisser sécher la vaisselle ou essorer la salade, quant on ne l'utilise pas simplement comme corbeille à pain.
Un rinçage consciencieux après chaque utilisation suffit pour l'entretien. Le bambou étant une matière vivante, veillez bien à faire sécher à l'air libre. 

Donabe : les bonnes vieilles cocottes en terre cuite !

Donabe cocotte japonaise

Aaaaaah les "Nabe" ! Ces pots-au-feu autour duquel se rassemble toute la famille pendant les froides soirées d'hiver sont un peu la version japonaise de la fondue. Les Japonais aiment à manger dans la convivialité, et il existe donc une pléthore de recettes de pots-au-feu différents selon les saisons et les régions.
Outre le fait que ces cocottes en terre cuite sont très jolies et 100% saines à utiliser (pas de revêtements douteux), elles sont aussi très bien pour faire cuire le riz. Il en existe de plusieurs tailles, aussi bien pour se faire une petite cocotte individuelle que pour déguster avec ses amis ou sa famille !

Suribachi : le bol pour moudre tous les grains !

Suribachi mortier et pilon japonais

 Le Suribachi est le mortier et pilon (appelé lui Surikogi) par excellence pour ce qui est de réduire les graines en poudre.
Il est souvent utilisé pour moudre les graines de sésame. A la différence du mortier et pilon que nous avons en France, le Suribashi demande moins d'effort, car les stries marquées au peigne dans les parois intérieurs du bol sont justement étudiées pour.
En tournoyant vigoureusement le pilon contre les parois intérieurs, les graines écrasées et accrochées contre ces aspérités se transforment aisément en une farine épaisse. Le mortier est généralement en céramique, ce qui lui donne un certains cachet. Tandis que le pilon est plus souvent en bois et de bonne taille, ce qui offre une prise en main agréable.   

Oroshiki : réduire en purée avec facilité !

Oroshiki

Source : Instagram cotogoto

Pour être précis, nous avons mis ici un ustensile en bambou, mais cette râpe peut se trouver en différent matériaux.
Plus couramment connu sous le terme Oroshiki, il n'est pas si différent de nos râpes à nous. Cependant, le Oroshiki que j'affectionne le plus se résume justement en une simple surface pourvu de picots. Généralement utilisé pour créer de fines purées de Daikon (gros radis blanc japonais), il suffit de frotter la racine énergiquement contre la surface pour obtenir une purée fine. Je l'utilise personnellement pour réduire en purée mon gingembre ou mes gousses d'ails qui, sous cette forme, se fondent mieux dans un plat et relève d'avantage le goût. 

Et vous ? Connaissez-vous d'autres ustensiles de cuisine japonais qui vous ferait envie ?





Voir l'article entier

sudare rideau japonais
L'intérieur japonais : 5 idées à adopter chez vous !

août 24, 2018

Que l'on y soit déjà allé ou pas, il n'est pas toujours facile de se donner le temps et le budget de partir en voyage au Japon !
Et si... on s'inspirait de ces éléments pour retrouver le même calme et la même atmosphère chez soi ? A défaut de pouvoir aller au Japon, rien n'empêche de faire venir un peu de ce Japon chez nous ! Vous l'avez compris, je compte aujourd'hui vous présenter 5 éléments d'intérieur japonais à adopter chez soi pour vivre dans un environnement plus zen !

Voir l'article entier

Tenugui : votre meilleur allié de l'été
Tenugui : votre meilleur allié de l'été

août 03, 2018

La semaine dernière, je vous avais déjà présenté différents objets traditionnels japonais qui sont emblématique de l'été.
Mais il y a pourtant un autre accessoire qui est IN-DIS-PEN-SABLE si vous voulez rendre votre été plus agréable : le Tenugui !

Voir l'article entier

5 objets pour passer un été japonais !
5 objets pour passer un été japonais !

juillet 26, 2018

Est-ce que vous aussi vous êtes coincé en France pour cet été ?
Et bien à défaut de pouvoir aller au Japon, faites venir le Japon à vous !

Voici les 5 objets symboliques de l'été japonais qu'il vous faut pour vous faire voyager sans prendre l'avion !

Voir l'article entier