Lifestyle : Furoshiki, du tissu japonais traditionnel au sac écologique

juillet 14, 2017

furoshiki

Connaissez-vous le Furoshiki ? Vous en avez peut-être déjà entendu parler ou bien déjà vu (pour ceux qui sont déjà venus au Japon). Pour faire simple, c’est notre baluchon, mais « à la japonaise ». Quand je dis que quelque chose est « à la japonaise » : entendez par là que c’est érigé au rang d’art, quasi-ritualisé, avec une attention aux détails les plus infimes et un investissement personnel total ! C’est ce qui me fascinera toujours avec les Japonais. Comment font-ils pour transformer des choses anodines, comme par exemple faire le thé, en un véritable art de vivre capable de transporter l’esthète accompli vers un paradis du raffinement ?!
Mais bref, pour ce qui est du Furoshiki, c’est un peu la même chose. Mais laissez-moi vous parler un peu plus en détail de cette facette du style de vie japonais.
Le Furoshiki est un carré de tissu permettant d’emballer et/ou transporter des objets divers. Les tailles sont variables, allant entre 50, 70 et 100 centimètres de côtés. On peut éventuellement en trouver à plus d’un mètre, mais le Furoshiki d’un mètre reste de loin le plus courant.


L’Histoire de ce fameux carré
de tissu japonais


Estampe par Toyokuni, intitulé « Mois de Décembre, Premières neiges », issu de « les 12 mois de Toyokuni ». (『十二月の内 小春初雪』豊国). Collection digitale de la Bibliothèque Nationale de la Diète.

Furoshiki estampeLe terme Furoshiki (風呂敷), littéralement « étendre au bain », désignait originalement l’ouverture permettant d’évacuer la vapeur des bains, parfois en bois, en natte tressée ou en tissu. Rien à voir donc avec cette pièce de tissu carrée tel qu’on le connaît aujourd’hui.
A vrai dire, l’utilisation d’une pièce de tissu pour transporter et emballer ses effets personnels remonte à très loin dans l’Histoire. Les premières mentions d’une telle utilisation remontent à l’ère Nara (710-794), où on préservait les trésors du temple Shôsôin (正倉院) dans du tissu. Mais c’est vers l’ère Heian (794-1185) qu’on retrouve un terme désignant spécifiquement une pièce de tissu pour emballer : Koromozutsumi (衣包), ou littéralement « emballage vêtement ».
Il y avait aussi le terme Hiratsutsumi (平包), ou littéralement « emballage plat ». Cela désignait alors les pièces de tissus qu’utilisait la populace en guise de baluchon pour transporter leurs effets personnels. Je suis aussi tenté de traduire littéralement ce terme par « emballage ordinaire » selon le contexte et la vaste signification du kanji « Hira » (平).
Les premiers Furoshiki à proprement parler seraient apparu à l’ère Muromachi (1336-1573).
Le Shogun Ashikaga Yoshimitsu avait fait construire un grand bain dans lequel il allait se baigner avec ses vassaux. Or, pour s’assurer à ce qu’aucun des seigneurs ne confondent leurs affaires avec ceux des autres, ils emballaient leurs vêtements dans une pièce de tissu arborant leur blason. Ils utilisaient également ce carré de tissu comme descente de bain pour se changer. Cette pièce de tissu alors à mi-chemin entre le Hiratsutsumi et le Furoshiki finissait alors par se faire désigner définitivement par ce dernier terme, lors de la popularisation des bains à l’ère Edo (1603-1868). C’était donc devenu à l’époque l’accessoire indispensable pour emballer son change et ses affaires de toilettes.
Mais cela ne se limitait bien sûr pas aux bains ! Presque tout le monde, toutes classes sociales confondues, utilisaient ce fameux carré de tissu pour transporter tout et n’importe quoi. Que ce soit le marchand et ses marchandises, le citadin et ses effets personnels, le voyageur et sa nourriture, le seigneur et ses ustensiles pour la cérémonie du thé, et j’en passe ! Certaines techniques d’emballage très sophistiquées permettent encore maintenant de mettre en valeur un cadeau. Le Furoshiki pouvait même faire partie du cadeau !

Le Furoshiki de nos jours


Malheureusement, le Furoshiki est tombé en désuétude avec l’avènement du sac plastique. Le Furoshiki est encore utilisé maintenant, mais c’est bien plus rare. Certains Japonais vont l’utiliser pour emballer leur boite à bento, d’autres leur change lorsqu’ils vont porter un habit traditionnel. La société de consommation au Japon a fortement influencé le mode de vie du Japonais moyen. En tant que consommateur lambda, il cherchera à se simplifier la vie un maximum lors de ses achats. Mais à quel prix ? Nous savons tous l’impact qu’a le sac plastique sur notre environnement, mais je vais quand même donner juste deux données pour rafraîchir la mémoire. Durée d’utilisation : 20 minutes. Durée de vie : 400 ans.
C’est pourquoi le Furoshiki a également fait l’objet d’une promotion de la part du Ministère de l’Environnement Japonais, afin de réduire la consommation de sacs plastiques. Ce qui a amené certains ménages à adopter ce carré de tissu traditionnel, mais il y a encore du chemin à faire… Personnellement, je vois certains de mes camarades festivaliers du Yamakasa utiliser un Furoshiki pour transporter leurs vêtements traditionnels, mais à part ça c’est plutôt peu courant. C’est pourtant si pratique ! Vous pourriez l’utiliser par exemple pour aller à la gym, au Yoga, à la plage, partout où vous seriez amené à vous changer où à faire un pique-nique. Sans compter que vous pourriez transporter vos courses avec.
Tenez, voici un exemple de tutoriel (ils sont nombreux dans le net) pour vous présenter comment vous pourriez emballer vos courses directement dans votre panier !
Tutoriel Furoshiki
Credit : https://www.officegift.jp/column/detail458.html


furoshiki tissu kurumeComme Takeshi et moi souhaitons promouvoir le lifestyle japonais, nous comptons ajouter dans notre boutique des Furoshiki en plus des tissus traditionnels.
Tenez, rie qu’en guise d’exemple : Saitô-san, la personne qui nous a présenté aux tisserands de Kurume, nous a fait un Furoshiki à partir du tissu local. Voyez plutôt ci-dessous. Le motif Yabane (矢羽/littéralement «ailes de flèches», soit « empennage ») est très courant à Kurume. Il vous plaît ? Vous pourrez le trouver dans notre boutique. Attention, c’est un modèle unique ! Vous pourrez bien sûr acheter nos tissus japonais pour faire votre propre Furoshiki. Cependant, comme le tissu de Kurume est fait à la base pour le Kimono, il est moins facile à manipuler pour nouer. Certains tissus restent cependant assez souples donc idéals comme Furoshiki. Nous mentionneront à l’avenir si un tissu est prédisposé à faire un Furoshiki ou non. En attendant, n’hésitez pas à nous suivre et à parler de nous dans les réseaux sociaux pour nous aider à développer notre boutique ! Likez, partagez !





Voir l'article entier

L'artisanat japonais dans nos cuisines : 5 objets à adopter chez nous !
L'artisanat japonais dans nos cuisines : 5 objets à adopter chez nous !

novembre 16, 2018

Quand on parle d'artisanat japonais tournant autour de la cuisine, on a vite tendance à s'imaginer les innombrables vaisselles, les couteaux de cuisines, les baguettes, et bien d'autres objets courants.
D'une simplicité élégante mais aussi très utiles, laissez-moi plutôt vous présenter 5 objets japonais que vous pourrez adopter dans votre cuisine.

Voir l'article entier

sudare rideau japonais
L'intérieur japonais : 5 idées à adopter chez vous !

août 24, 2018

Que l'on y soit déjà allé ou pas, il n'est pas toujours facile de se donner le temps et le budget de partir en voyage au Japon !
Et si... on s'inspirait de ces éléments pour retrouver le même calme et la même atmosphère chez soi ? A défaut de pouvoir aller au Japon, rien n'empêche de faire venir un peu de ce Japon chez nous ! Vous l'avez compris, je compte aujourd'hui vous présenter 5 éléments d'intérieur japonais à adopter chez soi pour vivre dans un environnement plus zen !

Voir l'article entier

Tenugui : votre meilleur allié de l'été
Tenugui : votre meilleur allié de l'été

août 03, 2018

La semaine dernière, je vous avais déjà présenté différents objets traditionnels japonais qui sont emblématique de l'été.
Mais il y a pourtant un autre accessoire qui est IN-DIS-PEN-SABLE si vous voulez rendre votre été plus agréable : le Tenugui !

Voir l'article entier