Artisanat et arts martiaux japonais : deux mondes, une Voie

avril 13, 2018

Artisanat et arts martiaux japonais : deux mondes, une Voie

Au fil du temps, à travers les rencontres que je fais pendant mon travail, j'ai pu remarqué un petit quelque chose de particulier : parmi les personnes qui apprécient notre concept (certains d'entre vous se reconnaîtront peut-être), beaucoup d'entre elles pratiquent les arts martiaux.

Coincidence ? Je ne pense pas !

S'il y a une attraction et un respect mutuel entre ces deux mondes, ce n'est pas seulement parce qu'ils partagent la même culture d'origine. C'est aussi selon moi parce qu'ils partagent des points communs. Mais alors où se situe le pont entre artisanat japonais et arts martiaux ? Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

La Voie : un cheminement identique

Michi Voie artisanat arts martiaux

Pour tous ceux d'entre vous qui pratiquent (ou ont pratiqué) un art martial japonais, vous êtes déjà familier avec le concept de "Michi" (道) : la Voie. Prononcé "Dô" lorsqu'il est accolé derrière un autre idéogramme (Kendô, Aikidô, etc...), il est le fil rouge qui relie les disciplines au Japon. J'aime à l'assimiler au mot "Art", pas uniquement dans son sens artistique, mais aussi dans son sens de "Savoir-faire" (l'art du combat, l'art et la manière de, etc...). Mais ce n'est pas pour rien si ce terme signifie littéralement "le chemin", car c'est cette image qui caractérise la progression dans une discipline.
Ainsi, le pratiquant comme l'artisan commence à emprunter sa Voie, et apprends, encore et toujours. Il n'y a pas de bout à ce chemin. Le geste, le coup d'oeil, la dextérité, la forme, tout est perfectible. Et ainsi l'artisan répète les gestes que son maître lui a enseigné, inlassablement.
Jusqu'à le maîtriser. Jusqu'à le dépasser. Jusqu'à l'enseigner.
Et ainsi la Voie d'une discipline se développe et se perpétue.  

Un apprentissage par le corps

Artisanat main arts martiaux

Un autre point commun qui relie arts martiaux et artisanat japonais : l'apprentissage. La maîtrise d'une discipline au Japon échappe totalement à l'esprit cartésien, à l'approche académique. Ce même chemin qu'a pavé nos aînés, nous le suivons en les imitant. La façon dont les doigts agrippent l'outil, le mouvement du poignet, la posture : les disciples observent leur "Senpaï" pour mieux les reproduire. Et avec l'observation et la pratique, c'est jusque dans les fibres de notre corps que nous intériorisons ce savoir.
Je m'en suis particulièrement rendu compte en m'entretenant avec nos artisans-partenaires. Je pensais au début qu'au même titre que la chimie ou la physique, les artisans suivaient des calculs précis. Mais c'est à ma grande surprise que ces derniers m'ont affirmé qu'ils se fient à leurs sensations ! Le crissement du rabot sur l'écorce de bambou, le fil d'or incrusté qui pâlit sous les coups de marteau, le goût de la teinture : tous les sens de l'artisan, forgés par des années de pratique et d'expériences, mettent en place des repères que le profane ne peut voir. Le maître d'un Dôjo n'a rien d'étranger à cela.    

Le respect des traditions

Artisanat tradition arts martiaux

 L'art martial, tout comme l'artisanat, est avant tout un héritage. Le chemin que l'on emprunte a une Histoire et une tradition, comme un message laissé par son fondateur. Pour les enfants d'un maître, le fait de perpétuer le savoir-faire familial est une évidence. Il était par exemple inimaginable pour Shibata Tamaki de ne pas devenir la 18ème génération d'artisan de Magemono ! Et en même temps, les dernières générations d'artisans se doivent de faire le choix cornélien entre conserver scrupuleusement leur art, ou le faire évoluer au risque de le dévisager. Le jeune maître d'un Dôjo peut ressentir ce même souci à travers l'enseignement de son art. Les arts martiaux, comme l'artisanat, sont les porteurs d'un patrimoine importants.

Pour résumer, que ce soit dans leur conception du progrès et du perfectionnement, dans leur apprentissage corporelle, ou dans leur lointain passé chargé d'Histoire, les arts martiaux et l'artisanat partagent bien des points communs. C'est en partie pour cela que les pratiquants d'arts martiaux arrivent à mieux comprendre les artisans : cette poursuite du perfectionnement, cette intransigeance envers soi-même, cette approche instinctive du monde. Mais si beaucoup d'arts martiaux semblent avoir réussi le pari d'assurer leur futur, l'artisanat semble moins bien parti. 





Voir l'article entier

Commande spéciale : le nouveau service d'AKANE ZEN !
Commande spéciale : le nouveau service d'AKANE ZEN !

août 10, 2018

Le projet AKANE ZEN compte déjà douze artisans parmi ses partenaires. Actuellement, notre boutique compte une petite sélection de quatre-vingt seize produits artisanaux. 
Malgré tout, il manque forcément un produit dans notre boutique que vous aimeriez à tout prix vous procurer. Un objet, une décoration, un ustensile, une matière première, un accessoire, un vêtement que l'on ne trouve qu'au Japon et difficile à obtenir. Peut-être même que vous l'avez aperçu dans une des vidéos de nos périples dans le Kyushu ? Vous voulez absolument mettre la main dessus ?

Voir l'article entier

Tenugui : votre meilleur allié de l'été
Tenugui : votre meilleur allié de l'été

août 03, 2018

La semaine dernière, je vous avais déjà présenté différents objets traditionnels japonais qui sont emblématique de l'été.
Mais il y a pourtant un autre accessoire qui est IN-DIS-PEN-SABLE si vous voulez rendre votre été plus agréable : le Tenugui !

Voir l'article entier

5 objets pour passer un été japonais !
5 objets pour passer un été japonais !

juillet 26, 2018

Est-ce que vous aussi vous êtes coincé en France pour cet été ?
Et bien à défaut de pouvoir aller au Japon, faites venir le Japon à vous !

Voici les 5 objets symboliques de l'été japonais qu'il vous faut pour vous faire voyager sans prendre l'avion !

Voir l'article entier