Akizuki

Akizuki : bourgade des cerisiers en fleurs et des feuillages d'automne

Akizuki est une petite bourgade qui se situe au sud de la ville de Fukuoka. Entourée par les montagnes, avec des petites rivières d'où coule une eau pure, ce hameau est aussi célèbre pour ses sakura (cerisier en fleur) au printemps. La bonne qualité de l'eau permet de produire des produits artisanaux tels que le Washi (和紙), ‹‹ papier japonais ››, ou le Kusaki-zome (草木染め), ‹‹ teinture végétale ››.
De par son charme et son calme, ce petit village ne cesse pas d'attirer les amateurs de belle nature et les nostalgiques en quête du bon vieux temps. 

plan akizuki japon

momiji japon akizuki
D'abord, ce qui caractérise ce village, c'est son sentier bordé de cerisiers qui s’étend sur 500 mètres de long. Lors d'une promenade au printemps, il se transforme en un splendide tunnel de sakura tapissant le sol de leurs pétales. Ce chemin, appelé Suginobaba("杉の馬場"), était autrefois une piste d'entraînement d’équitation fréquentée par les jeunes samouraïs. En passant dans ce sentier vous trouverez également la ruine d'un petit rempart et une douve : témoignage des temps jadis.
En automne, c’est le rouge des momiji (‹‹ érables japonais ››) et le jaune du ginkgo qui magnifient ce village.

bourgade akizuki japon
galerie art akizuki
érable japonais momiji akizuki
cerisier japonais akizuki

Une très brève histoire d'Akizuki

L'origine de cette cité féodale remonte au début du XIIIe siècle, quand le clan Akizuki dominait cette région. En 1876, presque 10 ans après la fin de l'époque Edo, alors qu’un mouvement d'occidentalisation éffrénée balayait les valeurs traditionnelles, les samouraïs se révoltèrent (La rébellion d'Akizuki) contre le nouveau gouvernement. Ce dernier avait en effet chamboulé la pyramide sociale, au sommet duquel les samourais se trouvaient. Si certains avaient embrassé le vent du changement pour réussir dans la finance et les affaires, beaucoup d’entre eux perdèrent absolument tout, au point de finir clochards. Ce qui les amenèrent à tenter de renverser le gouvernement. Akizuki fut l’un des théâtres de cette période mouvementée. Aujourd'hui, on peut voir le collège d'Akizuki qui est fondé sur les ruines du château.

akizuki japon

akizuki bourgade japonais

érable japonais jaune

sakura japon akizuki

Une petite heure suffira pour voir tous les coins de ces quartiers, car cette bourgade est vraiment petite. Dans une ambiance conviviale, le temps passe tranquillement et le sentiment de sécurité est impressionnant. Par exemple, des stands de légumes ‹‹ sans vendeurs ›› prouvent que les habitants mènent une vie où le mot « vol » ne fait pas partie du vocabulaire. Par ailleurs, pour les stationnements de voiture à Akizuki, il n'y a que des petites boîtes avec la note ‹‹ insérez 300 yens ››. La boîte est sans clés, ni chaînes, ni surveillance. Dans Akizuki, il appartient à la conscience de chacun de respecter les autres.

bourgade japonais akizuki
stand sans vendeur japon

Hisano-tei("久野邸") : ancien foyer de samouraï

En se promenant dans les ruelles d'Akizuki, on remarque ce foyer avec un charmant toit de chaume. Le Hisano-tei fut une demeure de la classe dirigeante de l'époque Edo, qui conserve le goût d’une vie simple, splendide mais loin du luxe ostentatoire des riches marchands. Cette maison comporte un jardin ayant un style d'exposition appelé shakkei("借景") : ‹‹ paysage emprunté ››, où une scène naturelle comme par exemple une montagne, s’intègre dans l’arrière-plan du jardin. Ce qui complète la beauté de ce jardin, c'est cette harmonie avec le paysage naturel.

hisanotei akizuki japon

Tokiyagura("時櫓") : panorama sur Akizuki

Pas loin de la maison de Hisano-tei, le Tokiyagura se trouve au milieu de la montagne. Si on regarde de plus près ce quartier, vous trouverez l'entrée pour monter au Tokiyagura. On dit qu'une cloche se situait juste ici pour annoncer l'heure aux habitants d'Akizuki. Bien que la cloche n'existe plus, vous pouvez tout de même profiter d'un charmant point de vue sur le village.

tokiyagura akizuki japon

Meganebashi("眼鏡橋") : pont lunette

Ce petit pont en arc qui enjambe la rivière Notorigawa("野鳥川") fut construit en 1810, inspiré par le pont Megane de Nagasaki. La qualité de l’eau est telle que l'atelier Yumezaiku, artisans de teinture végétale, utilise ces eaux en amont.

pont lunette akizuki japon

Les cerisiers de Kusabagawa

Pas loin de la ville d'Akizuki, on peut admirer les cerisiers en fleurs qui s’alignent sur environ 1.5 kilomètres tout au long de la rivière de Kusabagawa. Au printemps, les jeux de couleurs sont magnifiques avec le rose pâle des sakura et la couleur jaune des fleurs de colza.
kusabagawa cerisier japon