kumamoto aso japon

Kumamoto et Aso : terre de volcan et d'eau minérale naturelle

Kumamoto est une préfecture situé au sud-ouest du Japon, au cœur de l'île de Kyushu. Cette préfecture est aussi appelé Hi-no-kuni Kumamoto ("火の国 熊本"), signifiant ‹‹ Kumamoto terre du feu ››, car elle comporte un volcan encore actif : le mont Aso. Voyager à Kumamoto, c'est découvrir des paysages sauvages et somptueux. Vous pouvez également trouver des sources thermales autour de la caldeira du volcan Aso, à l'instar du fameux Kurokawa Onsen ("黒川温泉") où on peut se baigner en pleine nature. S’aventurer dans la nature environnante vous relaxera profondément et vous vous sentirez régénéré.

plan kumamoto japon

Le château de Kumamoto : symbole de redressement

chateau kumamoto japonLa ville de Kumamoto comprend en son centre un château renommé. La préfecture toute entière a été frappée par un tremblement de terre en avril 2016. Plusieurs villages ont été dévastés, et même le château de Kumamoto n'a pas pu échapper à cette grande secousse. Pour les gens de Kumamoto, ce château est la fierté régionale, un symbole. Toujours fièrement dressé, tel un tuteur ou un père qui protège les citoyens comme ses enfants. Depuis longtemps déjà il est aimé des habitants de Kumamoto. On dit que les réparations de cette citadelle pourraient prendre une vingtaine d'années et plus de 50 milliards de yens. Ce fut l’objet d’une polémique, car n’étant pas une infrastructure vitale sociale, certains pensent que l’on ne doit pas reconstituer cet édifice pour le moment ou remettre ce projet à plus tard. Ainsi, des campagnes de sensibilisations ont été faites afin de soutenir financièrement ses réparations. Étant donné que le processus de rénovation pourrait redonner du courage et de l’espoir aux citoyens, le château de Kumamoto est devenu un symbole de redressement face à l’adversité.

 

Reigandô ("霊巌洞") : grotte où Musashi médita
pour écrire le ‹‹ livre des cinq anneaux ››

Environ trente minutes en voiture en suivant la route en pente depuis le centre-ville de Kumamoto, on trouve la grotte sacrée Reigandô. Cette grotte se situe sur la falaise abrupte de la montagne de Kinposan, à 665 mètres de hauteur, à l'ouest de Kumamoto. Juste avant d’entrer dans le Reigandô, les ‹‹ 500 visages ›› (五百羅漢) vous accueillent dans une ambiance mystérieuse.

reigando miyamoto musashi
reigando miyamoto musashi 500 visages
Miyamoto Musashi ("宮本武蔵"), né en 1584, est un des plus célèbres samouraï au Japon, connu pour sa force invincible. Depuis l’âge de 13 ans, ce maître sabreur mena soixante combats durant lesquels il fut invaincu. Arrivé au crépuscule de sa vie, Musashi entreprit un voyage ascétique à travers les provinces du Japon, en quête d'une vérité intérieur. A 57 ans, il fut invité par le seigneur Tadatoshi Hosokawa du clan Higo (le clan Kumamoto) et décida donc de passer les dernières années de sa vie à Kumamoto. À 60 ans, Musashi commença à écrire le Gorin-no-sho et médita dans cette grotte pour réfléchir sur sa vie.

miyamoto musashi livre 5anneaux reigando

grotte reigando miyamoto musashi

miyamoto musashi

grotte miyamoto musashi 5-anneaux
Le Gorin-no-sho ("五輪書"), ou le ‹‹ livre des cinq anneaux ›› est non seulement une instruction de techniques d’escrime, mais aussi un traité de stratégie et de philosophie. Aujourd'hui, ce livre est relu encore, par exemple, pour appliquer ses techniques aux affaires. Il s'agit pour lui de sublimer ses extraits de l'art martial vers la vérité, vers un principe qu'on peut appliquer à l'objectif plus large. Sur la base d'une attitude martiale, il fabriqua des sculptures, des gardes de sabre et d'autres objets d'art. De ce fait, Musashi est connu en tant que sculpteur, peintre et aussi en tant que maître de thé. Ce maître poursuivit son art martial et ses beaux-arts en autodidacte. Ses mots, ‹‹ On doit être respectueux des kamis ou des hotokes, mais on ne doit pas compter sur eux. ››, témoignent de son caractère indépendant, sa confiance en soi et de ses efforts.

Daikanbô ("大観峰") : au bord de la caldeira géante

La caldeira du volcan Aso fait environ 20 kilomètres de diamètre, et sa formation était due à l'effondrement du toit de la montagne après quatre éruptions importantes entre -300 000 et -90 000 ans. La nuée ardente qui se dégageait alors s'étendit sur la plupart de l'île de Kyushu, atteignant même la préfecture de Yamaguchi par-delà la mer de Seto. Aujourd'hui, environ 50 000 d'habitants vivent dans cette caldeira. On ne peut qu’imaginer la puissance de la nature devant ce magnifique paysage.

daikanbo volcan aso caldeira

volcan aso kumamoto japon

Nabegataki ("鍋ヶ滝") :

Nabegataki est une des plus belles cascades de Kumamoto, situé au nord du volcan Aso. Une grande cavité se trouve derrière cette cascade, et permet aux promeneurs d’admirer son splendide rideau sous un autre angle. Il y a 90 000 ans, le sol sous cette cascade fut recouvert d'une nuée ardente débouchée du volcan Aso. Étant donné que les couches inférieures sont plus douces que le couvercle du tuf volcanique, la grotte fut creusé au fil du temps. La lumière perçant dans la grotte est fantastique et tout aussi impressionnante.

cascade japon belle

kumamoto aso japon

cascade japon nabegataki

Shirakawa Suigen ("白川水源") : une des 100 meilleures eau du Japon

Par la caractéristique géologique d'Aso, l'eau de source est abondante. Un peu comme celle de Volvic d'Auvergne. L'eau est filtrée à travers les couches de roches volcaniques qui permettent de maintenir la pureté de l'eau. La région Aso conserve un écosystème qui est fondé sur la terre volcanique et les forêts. ‹‹ Source Shirakawa ›› est une source naturelle qui se trouve au sud du volcan Aso et cette source est sur la liste des 100 meilleures eau du Japon. Le sanctuaire de Shirakawa Yoshimi (le dieu de l'eau) est vénéré là-bas et dans son enceinte se trouve un bassin, dont l’eau est d’une pureté et d’une transparence telle que le sable et les herbes sous la surface sont éclatant. On peut la déguster bien sûr !

shirakawa source meilleurs eau japon

Tôge-no-chaya(“峠の茶屋”) à Kumamoto : un thé dans la montagne

Le Tôge-no-chaya (littéralement "le salon de thé du col") est un ancien salon de thé où les voyageurs de passage sur le col de montagne se reposaient. Ce chaya est l'endroit dont l’écrivain Natsume Sôseki s'était inspiré pour la scène du salon de thé dans son œuvre Kusamakura(“草枕”) : ‹‹ Oreiller d'herbes ››. Il vécut à Kumamoto pendant 4 ans depuis 1896 en tant que professeur d'anglais.

salon the chaya natsume soseki