Sui Kobo

Le Sui Kôbô est un atelier de verrier qui se situe dans la région de Munakata. L'origine de cet atelier remonte à un atelier fondé en 1919 qui fut séparé et disparu aujourd'hui. C'est avec son savoir-faire transmit que le Sui Kôbô vous propose des produits artisanaux d'une qualité rare.
On dit que la première usine de verre fut fondée par les portugais en 1570 dans la préfecture de Nagasaki. Ainsi, l'artisanat du verre est souvent appelé ‹‹ Biidoro ›› au Japon, issu du mot ‹‹ Vidro ›› signifiant ‹‹ Verre ›› en Portugais. En 1832, des artisans ayant étudié la technique à Nagasaki fonda une usine à Fukuoka. Leurs nombreux produits, avec comme surnom ‹‹ Hakata Biidoro ››, étaient appréciés par les gens de Fukuoka, mais au fil du temps, certains ont totalement disparus. En 2000, la reconstitution d'un vieux verre à vin fut faite par le Sui Kôbô en utilisant la même technique de cette époque. Aujourd'hui, son savoir-faire de ‹‹ multicouche ›› s'inscrit sur la liste des arts populaires de la préfecture de Fukuoka.
Dans cet atelier, trois verriers fabriquent des vaisselles et autres ustensiles d'art de la table. Ils excellent notamment dans les décorations asiatiques tels que le Kabuto ("兜" : ‹‹ casque de samouraï ››) ou le dragon, tous deux nécessitant un haut niveau artistique. Dans ce studio, l'artisan vous enseignera les techniques et vous pouvez souffler votre propre boule de verre (activité payante).
Découvrez l'ambiance conviviale et chaleureuse de leur atelier et leurs produits en verre tous faits main.
verre four
verrier japonais suikobo
verrier suikobo
Tomonagi Abe :
Né à Fukuoka en 1953. Plus de 45 ans d'expériences. Dans cet atelier, seul Tomonagi Abe peut fabriquer les décorations de dragon dynamique qui exige un haut niveau d'expertise technique.
souffleur verre
Shinichi Yamazaki :
Né à Fukuoka en 1968. Plus de 30 ans d'expériences. Selon lui, ‹‹ Ce qui me fait plaisir, c'est la satisfaction des participants de nos activités. Mes petits moments de bonheur, c'est lorsque je reçois leurs remerciements. ››
suikobo
suikobo
Nao Morita :
Née à Saitama en 1983. Plus de 10 ans d'expériences. En 2003, elle fit ses études à l'école internationale d'art verrier à Tokyo. Avant d'entrer dans ce monde, elle avait vécu en Australie. Elle donne un nouveau souffle au Sui Kôbô en explorant de nouvelles formes d'expressions comme la gamme ‹‹ Okinoshima ››.
verrier japonais
suikobo 
suikobo

La gamme ‹‹ Okinoshima ›› l'artisanat et la mythologie japonaise

Okinoshima est une île qui se situe à 60 km du rivage de Kyushu. Cette île est vénérée en tant qu'incarnation d'une déesse. Seuls les prêtres de Munakata-Taisha ( le sanctuaire de Munakata qui occupe cette île ) peuvent y débarquer, et le gouvernement japonais créa une loi interdisant strictement d'aller sur l'île. Personnes ne peuvent poser le pied sur l'île pour des raisons aussi bien de tabou que par respect pour cette tradition religieuse. 
La coloration de la gamme Okinoshima est réalisée par l'ajout de sel extrait de l'eau de mer près d'Okinoshima. Cette gamme arbore une couleur rouge, vermillon appelée Shuiro ("朱色") comme la couleur de Torii (portail sacré des sanctuaires). Pour plus d'informations sur cette région, voir la page de Munakata.